Test stick arcade Razer Panthera PS4

Il y a quelques années, Razer est entré sur le marché des sticks arcade avec la sortie du Razer Atrox pour la console de salon Xbox One. Bien que ce n’était pas exactement le meilleur exemple disponible, principalement en raison de son prix élevé, il a offert aux joueurs un haut niveau de qualité qui fait un excellent travail pour des sessions de jeux comme Killer Instinct et Mortal Kombat X. Et la compétition de combat a évidemment repris avec de nouveaux titre, dont Street Fighter V Arcade Edition, DBZ, Injustice 2 et Ultimate Marvel vs Capcom 3. Il y a donc de quoi occuper les hardcore gamers.

 

Les fans de versus fighting sur PS4 peuvent s’offrir un nouveau trophée

Êtes-vous un vétéran de Street Fighter ? Tekken ? Guilty Gear ? Un vrai génie de Dead Or Alive ? Si vous êtes sérieux au sujet des jeux de combat, une vieille manette de jeu ordinaire ne fera clairement pas l’affaire.

Un contrôleur du style que l’on retrouve dans les bonnes vieilles salle d’arcade est ce qu’il vous faut. Un fightpad avec des boutons massifs qui peut délivrer de sévères punitions tandis que vous défoncez les combos et bourrez le dragon comme pas permis. Ce qu’il vous faut, c’est un joystick que vous pouvez remuer comme une baratte de beurre pour faire des mouvements spectaculaires et destructeurs.

Ce qu’il vous faut c’est un Panthera de Razer, le premier stick arcade PS4 du fabricant.

Jusqu’à présent, Razer n’avait fait que des modèles pour les consoles Xbox, mais depuis que Capcom et Sony ont fait de Street Fighter V une référence absolue dans le jeu de baston, les joueurs ont supplié la société de lancer une version PlayStation.

C’est ce pad que j’ai mis à l’épreuve (avec mes fabuleuses capacités d’écrasement d’input et de shoryu à la relevée) pour voir si le Panthera peut réellement se placer comme un must pour les fans de jeux de combat.

 

Back to basics

Le Panthera est essentiellement une version mise à jour du stick arcade convivial dédié à la Xbox. Il affiche la même forme de base, les composants internes sont faciles d’accès tout comme la disposition des boutons, mais maintenant il fonctionne avec les consoles Sony.

Le rembourrage en caoutchouc monté sur le dessous du stick le maintient en place, que vous jouiez sur une table ou sur vos genoux. Mais gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un pad au gros morceau : vous aurez besoin de trouver un peu d’espace pour le poser et le stabiliser si vous ne pouvez pas l’équilibrer sur vos genoux pendant que vous jouez.

Tous les amateurs avertis de jeux de vs fight savent que les meilleurs pad arcade utilisent des pièces japonaises authentiques Sanwa, Kuro ou Seimitsu (n’acceptez aucun substitut) alors c’est génial de voir Razer offrir des boutons poussoirs de ce style dont la qualité de fabrication ne nous a jamais déçu.

Les huit inputs principaux sont d’une grande réactivité et je n’ai jamais eu de problème pour sortir de superbes combos avec le joystick. Dès la sortie de la boîte, tout me semblait un peu plus tendu que le Mad Catz Tournament Edition 2+ que j’utilise depuis le lancement de Street Fighter V l’an dernier.

On y retrouve deux autres boutons sur le côté, qui correspondent aux boutons Démarrer et Partager de la manette classique de la PS4. Sont-ils plus faciles à frapper accidentellement ici que s’ils étaient sur le dessus ou à l’arrière du bloc ? Peut-être, mais c’est pour ça qu’il y a un interrupteur sur la plaque supérieure. Appuyez dessus et les deux boutons sont désactivés pour que vous ne mettiez pas accidentellement le jeu en pause au milieu du match, match au cours du quel je le rappelle, vous jouez votre vie.

Ce qui a cependant changé, c’est la nouvelle zone de contrôle sur le panneau supérieur du Panthera. Le modèle Panthera de Razer suit les traces du MadCatz Tournament Edition S+ en déplaçant sa zone de contrôle vers le centre du panneau supérieur, au lieu de la partie supérieure gauche. Comme pour le TES+, la zone de contrôle du stick Panthera est également équipée d’un pavé tactile.

Sur une note plus petite mais toujours agréable, la Panthera est toujours livrée avec un levier Sanwa JLF, tout comme l’Atrox.

 

Une conception robuste et fiable

La qualité de fabrication est le domaine qui préoccupe le plus les acheteurs potentiels du pad Panthera, étant donné les problèmes que l’Atrox a développés suite à sa mise en vente. En surface, les similitudes de la Panthère avec l’Atrox peuvent en effet sembler inquiétantes. Cependant, un examen plus attentif montrera qu’un certain effort a été fait pour régler les problèmes épineux de l’Atrox.

L’ensemble de la couverture supérieure semble maintenant avoir un design différent. Bien sûr, il s’agissait d’une donnée, en raison du périmètre de contrôle modifié. Cependant, les changements vont au-delà. Le plastique qui constitue la majeure partie de la couverture supérieure semble maintenant plus épais et il y en a tout simplement plus sous le panneau de métal qu’auparavant. Le panneau supérieur en acrylique est maintenant solidement collé. Il en résulte une couverture supérieure beaucoup plus solide que l’Atrox, au prix d’une certaine personnalisation.

Le stick arcade Razer Panthera est déjà équipé de charnières robustes et à ressort sur le couvercle supérieur. Nous pensons donc que cela a été ramené pour contrôler et limiter le mouvement du couvercle supérieur et éviter toute usure inutile sur les charnières elles-mêmes. L’inconvénient est qu’il faut excercer une certaine force pour fermer le couvercle supérieur.

Un autre changement majeur concerne le connecteur USB. Le Panthera utilise maintenant le même connecteur à 5 broches que MadCatz utilise pour son câble Pro du Tournament Edition 2. Cette conception s’est avérée très fiable dans les fightpad MadCatz et a moins de points de défaillance que la prise audio multibroche utilisée par Razer dans l’Atrox d’origine.

A cela s’ajoute le fait que le câble USB lui-même est maintenant recouvert d’un revêtement extérieur fileté. Ceci devrait aider à empêcher tout pliage extrême lorsque vous le repliez dans le compartiment de rangement du Panthera, et c’est quelque chose qui pourrait entraîner des ruptures de câble interne si ce n’est pour le filetage.

 

Prise en main

En termes d’ergonomie, le Razer Panthera ne s’écarte pas de son prédécesseur. Comme pour ce dernier, le stick arcade Panthera utilise la version de Razer du layout de Taito Vewlix. Les boutons sont maintenant disposés dans la disposition familière avec des inputs placés à gauche et des boutons poussoirs à droite.

Avec la zone de contrôle maintenant déplacée au centre, une chose intéressante que le Panthera gagne est que les boutons L3 et R3, ainsi que le bouton du pavé tactile, sont maintenant plus facilement accessibles par les joueurs de la main droite. Cela pourrait être une aubaine pour tous les joueurs qui associent des fonctions à ces fonctions en mode d’entraînement.

Comme l’Atrox avant lui, le Panthera affiche son bouton de démarrage sur le panneau latéral droit du boîtier. Comme dans le cas de l’Atrox, cela signifie que ces boutons peuvent être frappés accidentellement lorsque vous jouez à proximité, ce qui signifie que les joueurs devront enclencher le verrouillage de ces inputs pour éviter tout désagréments en plein match de VS en ligne.

Sur une note mineure, ledit switch et le sélecteur de console bascule sur la zone de contrôle ont un design agréable, texturé, en offrant une sensation de qualité supérieure.

 

Modding

La convivialité de l’Atrox en matière de modification, de personnalisation et de remplacement de pièces internes est déjà bien connue. Ce fightpad permet également de le modder simplement et sans (trop) se prendre la tête.

Le Panthera contient le même panneau à vis hexagonal qui permet le montage de nouvelles cartes de contrôle. Il est également livré avec le même câblage interne codé par couleur et le même guide de câbles pratique que l’Atrox.

Une zone où la Panthera perd un peu de prestige se situe dans son panneau supérieur. Le panneau supérieur en acrylique n’est plus vissé, mais plutôt collé. Cela signifie que tout joueur cherchant à personnaliser le panneau supérieur devra faire un peu plus de travail par rapport au stick précédent, ainsi qu’avec la compétition principale du fighting pad Panthera de MadCatz, les Tournament Edition 2 et 2+.

 

Performances

Un des plus grands problèmes que n’importe quel stick arcade peut faire face quand on en vient à la performance et des éventuels décalages d’entrée. Pour tester cela, nous avons utilisé une méthode qui consiste simplement à brancher deux pad sur un seul bouton et à les utiliser pour tester des possibles lags d’inputs dans le jeu. Pour cela, nous avons testé le Panthera aux côtés du MadCatz Tournament Edition 2, et nous avons utilisé le jeuStreet Fighter V.

Les résultats du test sont intéressants. La plupart du temps, les inputs sortent exactement au même moment, ce qui se traduit par des hits échangés entre les joueurs 1 et 2. Cependant, il y a eu quelques fois dans les deux rounds où l’entrée du TE2 est sortie légèrement plus vite. Cela dit, il s’agit d’un événement rare et, dans environ 90% des cas, leurs données sont diffusées en même temps. Bien que nous n’ayons pas l’équipement nécessaire pour mesurer précisément la différence, cela indique que le modèle TE2 n’est qu’un peu plus rapide que le stick Panthera. Encore une fois, les impacts ingame ne seront que minimes.

 

 

Conclusion, un retour en force pour la PS4

Le fighting sticl original Razer Atrox possède une réputation un peu troublée. Bien qu’il ait d’abord fait l’objet de bonnes critiques, de nombreux problèmes avec le stick se sont rapidement révélés au grand jour. Ces inconvénients couplés à un prix alors élevé lui ont donné une réputation moins favorable dans la communauté des amateurs de jeux de combat virtuels.

Le nouveau Razer Panthera pour PlayStation 4 fait de son mieux pour résoudre ces problèmes. Des efforts ont été faits pour renforcer la robustesse des pads mais au prix d’une certaine baisse concernant le modding et personnalisation. De plus, le plus gros problème de l’Atrox, à savoir la détérioration du connecteur USB, a été résolu grâce à une nouvelle conception du connecteur similaire à celle utilisée par la concurrence.

Le prix du Panthera d’autre part est resté le même que celui de l’Atrox. C’est quelque chose qui s’est développé dans un non-enjeu considérant que la plupart des sticks arcade de niveau professionnels sont maintenant positionnés sur les mêmes tranches de prix.

Aujourd’hui, alors que seul le temps et le jeu prolongé peuvent nous révéler tout ce qu’il faut savoir sur sa qualité à long terme, le pad Panthera est un solide effort de la part du fabricant Razer. Il représente une évolution d’un design déjà révolutionnaire qui aborde les problèmes avec l’Atrox original, tout en montrant également l’engagement de Razer dans les jeux de combat compétitifs et sur la scène toujours grandissante de l’e-sport.

Les plus :

  • Hautement personnalisable comme l’Atrox avec le panneau supérieur facile à ouvrir et le plancher en nid d’abeille pour un montage facile sur circuit imprimé
  • Le nouveau connecteur USB fileté à 5 broches
  • Le couvercle supérieur est plus solide
  • Compatible PS4 et PS3 avec un touchpad qui manquait sur les anciens sticks arcade

Les moins :

  • L’artwork du panneau supérieur ne peut plus être changé aussi facilement
  • Parfois légèrement plus lent que le MadCatz TE2

 

Le Panthera vaut-il son prix ?

Lorsqu’il est sorti pour la première fois, l’Atrox était considéré comme très coûteux à l’époque. Aujourd’hui, cependant, la plupart des sticks arcade haut de gamme sont globalement vendus dans les même gamme de prix. Compte tenu de cela, le tarif de vente de 250€ pour le Razer Panthera ne semble plus aussi décourageant qu’il pouvait l’être, ce qui est également le cas avec ses concurrents.

La question qui se pose alors à tous les acheteurs potentiels est de savoir si les avantages que ce modèle offre, tels que sa plus grande personnalisation, l’emportent sur les fightpad similaires tels que le MadCatz Tournament Edition 2+ ou le Qanba Obsidian.

Où acheter le Razer Panthera ? Il est actuellement disponible sur Amazon aux alentours de 250€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *